Ville de Champs-sur-Marne

Accueil > La mairie > Tribunes politiques

Redactionnel

Tribune politique

Octobre 2016

Tout afficher | Tout masquer

GROUPE ÉLUS COMMUNISTES ET CITOYENS

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

Le chemin de l’austÉritÉ :

Le projet de loi de finances pour 2017, présenté par Michel Sapin et Christian Eckert, au nom du Gouvernement, persiste, de manière regrettable, dans la logique qui imprime la politique budgétaire du quinquennat de François Hollande.
Restriction de la dépense publique, nouvelle suppression de près de 3 000 emplois dans la plupart des Ministères, absence d’une réforme fiscale juste, ponctions sur les ressources des collectivités locales, obstination à réduire les déficits sans investissements pour l’avenir, telles sont les grandes lignes d’un budget 2017 encore marqué par des cadeaux fiscaux sans contrepartie !
Ainsi, alors qu’un rapport parlementaire prouve l’inefficacité de la mesure pour l’emploi et l’investissement, le Gouvernement entend encore accroître le CICE, coûteux dispositif destiné à dépasser les 20 Mds d’euros dès 2018 et favorise encore les investissements destructeurs d’emplois.
De même, il enclenche un dispositif de réduction du taux de l’impôt sur les sociétés à 28 % qui va faire de la France, où les niches, cadeaux et abattements divers minent déjà le produit de cet impôt, qui va finir de faire de notre pays un véritable paradis fiscal pour capitalistes !
La ristourne de 200 euros prévue pour 5 millions de contribuables modestes et moyens constitue dans ce cadre une mesure démagogique à visée électorale immédiate, d’autant que la TVA ponctionne lourdement le pouvoir d’achat des ménages et que la fiscalité locale est en hausse sensible dès cet automne !
Suivre ainsi le chemin de l’austérité offre ainsi à la droite revancharde et de plus en plus débridée à l’approche des élections du printemps 2017 un boulevard pour la conquête du pouvoir, les mesures de progrès social et de réponse aux besoins sociaux pourtant criants ayant été laissées en route par Hollande et Valls.

 

 

Les associations Brassens et Jara

La ville de Champs sur Marne peut s'enorgueillir d'avoir un tissu associatif très développé.
Il y a entre autre  deux associations d’éducation populaire, la MPT Victor Jara et le CSC Georges Brassens.
Celles-ci ont pour objectifs de cultiver l'engagement citoyen et le vivre-ensemble en tissant des liens entre les habitants, et de promouvoir la tolérance et le respect d'autrui afin que chacun puisse trouver sa place dans la société
Ces associations sont indispensables notamment eu égard au climat ambiantdans notre société, aux discours communautariste, d’intolérance et de haine que l'on entend trop souvent aujourd'hui.
Nous nous réjouissons que ces associations soient subventionnées parla commune et d'autres institutions à la hauteur des ambitions qu’elles portent, et qu’elles soient positionnées  en complémentarité des actions municipales tout en restant autonomes et libres pour  atteindre leurs objectifs. Ce sont des entités de proximité à l’écoute de la population.
Les conseils d'administration de ces deux structures, composés de bénévoles, prennent en leur âme et conscience les décisions qui leur semblent  les plus appropriées. Le groupe PS salue l’important travail engagé par tous ces bénévoles et  soutient l'action mises en œuvre par ces deux associations lesquelles sont  tournées vers une efficience de la qualité du service rendu et des projets pensés et réalisés  avec les habitants.

 

O. Daniel, J. Gobert, C. Kastelyn, L. Kazarian, S. Sarr, C. Thépaut,
T. Babec, S. Delestaing, C. Guédou, S. Russo

 

GROUPE APPARTENANT À LA MAJORITÉ MUNICIPALE

GROUPE ÉCOLOGISTE - LES VERTS

l'alternance se profile.............. grÂce À la gauche

Nous aurions souhaité qu’il en soit autrement, mais il semble réaliste de penser qu’une alternance politique se profile, au bénéfice d’une droite traditionnelle qui n’a pas besoin de s’agiter pour en tirer les dividendes.
En effet, les divisions des forces de gauche, incapables de s’entendre pour proposer un projet de société solidaire, et surtout l’imbroglio des décisions prises par un gouvernement dont la légitimité fait défaut, permettent d’envisager malheureusement cette possibilité.
Et ce n’est pas celles prises en faveur des employés d’Alstom qui pourraient inverser cette tendance.
Autant nous partageons l’idée de trouver des solutions pour sauvegarder l’emploi, encore et toujours malmené, autant le montage proposé semble pour le moins original, certainement précaire et assurément peu pérenne sur le long terme.
Passons sur la question des déficits publics, dont on nous rappelle sans cesse l’importance de les maîtriser et les discordances qui s’y rattachent, pour comprendre comment on décide d’acheter des TGV, dont la SNCF n’a pas besoin, deux fois plus chers que des rames intercités traditionnelles, pour les faire rouler sur des réseaux secondaires à moindre vitesse, tout en fragilisant l’activité déjà contrainte, des différents sites d’Alstom.
La volonté sans aucun doute sincère de venir en aide aux entreprises en difficulté et par la même de lutter pour le maintien de l’activité économique et de l’emploi, vient ici se télescoper avec un évident amateurisme dans les solutions proposées.
Le peu de confiance dont disposait encore le gouvernement risque cette fois-ci de s’évaporer complètement, tout comme les promesses électorales.

Jean-François PIOTROWSKI, Micheline DAL FARRA et Florence BRET-MEHINTO

 

Texte non parvenu

GROUPE D'OPPOSITION CHAMPS TOUS ENSEMBLE

 

AllÉluia !

Le pouvoir d’achat augmente, la Sécu est sauvée, la sécurité est assurée, les impôts et le chômage s’effondrent, l’Education Nationale est un modèle, le pays est apaisé comme jamais et la marmotte, elle enrobe le chocolat… Vivre dans le paradis artificiel socialiste doit certainement être agréable et on comprend mieux pourquoi ils s’intéressent aux salles de shoot !
Charles de Gaulle disait qu’il n’y a de réussite qu’à partir de la vérité. Au vu désastre actuel,  il avait bien raison ! Mais, il est vrai qu’il n’était pas du genre à sauter sur sa chaise comme un cabri en répétant « ça va mieux »
Nous, nous vivons dans le monde réel ou les conditions de vie et de travail sont plus en plus dégradées et précaires, ou les gens renoncent aux soins, ou les services publics disparaissent ou n’assurent plus leurs missions et ou le coiffeur ne coûte pas 10.000 euros par mois. Alors l’autosatisfaction gouvernementale au vu de petites astuces statistiques, du déni des réalités et de la méthode Coué, très peu pour nous !
Nous, c’est ce que nous vivons au quotidien : circulation, stationnement, scolarité, environnement,  culture, tourisme, sécurité et tranquillité qui nous intéresse et pas les pseudo-consultations bidon ou les concepts fumeux. C’est le développement économique et une fiscalité claire, juste et équilibrée comme notre proposition de taxer les friches commerciales qui a d’ailleurs été retenue en Conseil municipal. Ce sont les impacts du Grand Paris et de l’intercommunalité sur notre vie quotidienne et sur notre ville qui doit aussi répondre - comme les autres collectivités - à la baisse des dotations de l’Etat lequel transfère au surplus des charges non compensées ce qui déséquilibre nos ressources. Voilà ce qu’est la vraie vie, la nôtre.


Notre partenaire : www.vmchamps.com/
Facebook : www.facebook.com/ChampsTousEnsembleAvecEricBitbol
Contact : champstousensemble@gmail.com

ERIC BITBOL-CHANTAL JEUNESSE-JEAN PATRICK MARTY-AGNES MIQUELEMMANUEL PEREZ-DOMINIQUE MOEBS-BERNARD CHAMPES

 

 






Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité

Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité