Ville de Champs-sur-Marne

Accueil > La mairie > Tribunes politiques

Redactionnel

Tribune politique

décembre 2016

GROUPE ÉLUS COMMUNISTES ET CITOYENS

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

une baisse en trompe l'Œil

Alors que la droite prépare une agression sans précédent contre les salariés du public et du privé, les chômeurs et les précaires, le léger recul du nombre de demandeurs d’emplois inscrits en catégorie A, en octobre, est une baisse en trompe l’œil.
Le nombre total des demandeurs d’emploi inscrits (incluant les catégories B et C qui regroupent les chômeurs ayant eu une activité réduite au cours du mois) s’est accru de 0,3% sur trois mois, de 0,4 sur un an.
Le taux de chômage au sens du BIT a augmenté au troisième trimestre, et la hausse du « halo du chômage » mesuré par l’INSEE (les personnes qui souhaitent un emploi sans être comptées comme chômeurs au sens du BIT) est une tendance massive depuis la crise de 2008.
La réalité, c’est que la précarité explose parce que le marché du travail capitaliste est dans une crise profonde qui met en cause les ressorts les plus profonds du système économique actuel et de la civilisation.
La mobilisation contre la loi El Khomri a révélé l’ampleur des forces qui peuvent se rassembler pour une transformation sociale radicale.
Il est temps de lutter pour prendre le pouvoir sur l’argent et mobiliser ainsi les moyens de construire une sécurité d’emploi et de formation : que chacun puisse alterner, tout au long de sa vie, périodes de travail, périodes de formation et périodes d’activités libres sans jamais passer par la case « chômage ».
Éradiquer le chômage et la précarité, c’est possible, comme le démontre la proposition pour une loi de sécurisation de l’emploi et de la formation portée par le PCF.
C’est de cette ambition que la gauche a besoin pour répondre à ce que demande le peuple, en 2017 et au-delà.

 

 

Le projet inÉgalitaire et autoritaire de FranÇois Fillon pour demain

Depuis les élections départementales, nous avons vu, au sein de notre département, les effets de la politique de droite avec une baisse des moyens tant dans la politique sociale, les aides au transport ou aux jeunes parents, que dans l’éducation, la culture,...
François Fillon lors des primaires  a clairement exprimé qu’il porterait atteinte gravement à notre protection sociale et au principe d’égalité entre chaque Français. Concernant la fonction publique, il supprime 500 000 postes, ce qui concrètement signifie moins de soignants dans les hôpitaux (et donc moins bonnes conditions de travail et plus de temps d’attente pour les patients), moins de policiers, moins d’enseignants (fermetures de classes et dégradation des conditions de travail pour les enseignants et les élèves), moins de services publics… A propos du temps de travail, il ne veut conserver que la limite légale européenne de 48 heures par semaine, renvoyant la négociation sur le temps de travail aux entreprises. Et d’autres sujets tels que la justice, la fiscalité ou l’environnement sont impactés par sa vision réactionnaire et conservatrice.
Sachez qu’à l’échelle locale, nous mettrons tout en œuvre pour combattre ces idées et préserver le plus d’égalité entre tous sur ces différents sujets. Ce combat est aussi le vôtre lors des prochaines élections.

Bonnes fêtes de fin d’année.

 

O. Daniel, J. Gobert, C. Kastelyn, L. Kazarian, S. Sarr, C. Thépaut, T. Babec,
S. Delestaing, C. Guédou, S. Russo

 

GROUPE APPARTENANT À LA MAJORITÉ MUNICIPALE

GROUPE ÉCOLOGISTE - LES VERTS

DU SOUCIS A SE FAIRE

Nous saluons la déclaration pleine d’humilité, d’émotion et de sincérité du Président de la République, François Hollande, qui n’a pas souhaité être candidat, ce qui l’honore, au renouvellement de son mandat.
En revanche, nous nous inquiétons sérieusement du projet ultra libéral et conservateur du candidat de droite pour soit disant redresser le pays.
Cet homme a t’il un soupçon d’humanité pour oser proposer avec autant d’ingratitude de purger les effectifs de la fonction publique, de proposer aux fonctionnaires d’augmenter leur temps de travail, sans augmentation de salaire, de faciliter les licenciements en installant la précarité sociale et une remise en cause de la solidarité nationale.
Comment cet homme très à droite de la droite, peut-il défendre l’idée de malmener à ce point notre système de santé en favorisant sa privatisation, faire disparaitre l’égalité des soins, proposer l’âge légal d’un départ à la retraite à 65 ans, qui entrainerait un départ à 70 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein et d’un appauvrissement pour les futurs retraités.
Comment peut-il revenir un demi-siècle en arrière, en brouillant volontairement les pistes sur le droit des femmes, en préconisant la limitation du droit de grève et la disparition annoncée des syndicats, en libérant le temps de travail pour en fixer le seuil à 48 heures, en favorisant la régression des salaires, tout en refusant d’assumer les conséquences néfastes des décisions prises lorsqu’il était 1er ministre, et qu’il dénonce aujourd’hui avec véhémence.
Ne nous trompons pas, ce qu’il propose est tout simplement injuste et inacceptable.
Joyeuses fêtes de fin d’année.

Jean-François PIOTROWSKI, Micheline DAL FARRA et Florence BRET-MEHINTO

 

 

Notre commune a de nouveau souffert cette année, des ponctions de l’État nous imposant des restrictions budgétaires, et de l’autoritarisme préfectoral nous contraignant à une intercommunalité contraire au vote des élus locaux.  Nous apprenons que les demandes d’aides financières, notamment pour la sécurité et la rénovation des groupes scolaires, nous ont été refusées sans explications.
Dans le même temps notre pays rétrograde au classement du niveau scolaire ainsi qu’au classement de la santé publique. Nous pouvons ajouter à ce bilan les records de pollution de l’air que nous subissons cet hiver.
Le terrorisme a malheureusement prospéré dans ce bouillon de culture libéral. Nous vivons dans l’état d’urgence mais l’urgence est écologique, sociale et civilisationnelle, bien plus que sécuritaire même si nous dénonçons inlassablement l’incommensurable lâcheté des terroristes.
Nous vous souhaitons pour 2017 tout le bonheur possible, et même, soyons réalistes, l’impossible.

 

Pour le groupe « Les Verts » Martine Bombart, Alain Leclerc

GROUPE D'OPPOSITION CHAMPS TOUS ENSEMBLE

 

Un message d’espoir

Matraquage fiscal, laxisme sécuritaire, régression sociale sans précédent, casse des services publics etc. Le désastre actuel nous renforce dans notre conviction qu’après la nécessaire alternance en mai prochain, nos dirigeants devront redonner un sens à leur politique et rechercher les solutions les plus équilibrées pour améliorer notre quotidien et rétablir l’autorité de l’Etat.
Ce qui est vrai pour la France l’est aussi pour Champs. En cohérence avec nos valeurs cardinales que sont l’autorité, la solidarité, la liberté, la sécurité au service de l’intérêt
général, nous travaillons donc pour une fiscalité raisonnable et juste, pour promouvoir la vidéo-protection, pour un environnement agréable, des transports de qualité et pour  maintenir des services municipaux de proximité efficaces. Et loin du mépris et de l’arbitraire actuels, nous sommes certains que nos prochains dirigeants sauront à nouveau agir en concertation avec les élus locaux.
Nous souhaitons que l’année prochaine soit celle d’un nouvel espoir. A Champs, nous nous félicitons ainsi, par exemple, de l’installation prochaine d’une Maison des Compagnons du devoir ou des perspectives liées au Grand Paris pour l’emploi local.
L’espoir revient. C’est notre vœu pour la France, pour notre Ville et pour vous et vos proches auxquels nous souhaitons de bonnes fêtes de Noël et de fin d’année.


Notre partenaire : www.vmchamps.com/
Facebook : www.facebook.com/ChampsTousEnsembleAvecEricBitbol
Contact : champstousensemble@gmail.com

ERIC BITBOL-CHANTAL JEUNESSE-JEAN PATRICK MARTY-AGNES MIQUELEMMANUEL PEREZ-DOMINIQUE MOEBS-BERNARD CHAMPES

 

 






Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité

Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité