Ville de Champs-sur-Marne

Accueil > La mairie > Tribunes politiques

Redactionnel

Tribune politique

Avril 2019

GROUPE ÉLUS COMMUNISTES ET CITOYENS

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

Obstination insensÉe à privatiser ADP

Loin de convaincre sur le plan économique, l’opération regardée de près par des groupes financiers sème le doute quant à ses finalités réelles.
Une privatisation qui heurte des libéraux, de gauche ou de droite, ce n’est pas si fréquent. Une alliance inédite se dessine autour du dossier d’Aéroports de Paris pour contester l’étrange obstination du gouvernement à privatiser cette entreprise stratégique. Les départements d’Île de France toutes étiquettes politiques confondues sont tombées ‘accord en proposant de devenir actionnaires du groupe AD, ce qui leur permettrait entres de mieux maîtriser l’aménagement du territoire. Ne « privatisez pas Charles De Gaulle, il ne l’aurait pas supporté » a tonné Philippe DOMINATI (LR). CE libéral convaincu dénonce « la cession d’un monopole » où « le contribuable a déjà payé tous les équipements ».
Contrairement aux aéroports régionaux administrés par le privé, ADP est propriétaire de terrains d’une superficie totale 6 686 hectares. C’est le 1er propriétaire terrien au nord et au sud de Paris. Outre les activités dévolues aux activités aéronautiques, ADP possède 1 125 000 m² de surface utile commercialisable, qui comprend notamment le complexe immobilier Roissy-pôle, des immeubles de bureaux et des hôtels. « On fait partie des de ces communes riveraines de l’aéroport de Roissy et ADP est propriétaire de foncier à aménager et vierge de notre territoire, cela nous pose de vraies questions d’aménagement explique charlotte Blandiot Faride, maire de Mitry Mory, alors que la construction d’un nouveau terminal est en  discussion.

 

 

Le parti socialiste s'engage vers l'avenir !

Un nouveau secrétaire national vient d’être élu au Parti Socialiste : Olivier Faure, une nouvelle secrétaire de section de Champs également : Caroline Bérard.
Leur objectif aujourd’hui est de reconstruire avec les militants un parti proposant de nouvelles idées, et surtout répondant aux demandes des Français.
Cette reconstruction ne pourra faire l’économie d’un examen objectif et critique de notre Parti : ses évolutions passées, le dernier quinquennat, la ligne politique du socialisme français. Ainsi, pour retrouver crédibilité et confiance, le Parti Socialiste devra éclaircir la vision du monde qu’il entend proposer aux français, notamment vis-à-vis de la libéralisation des marchés. Tous les segments d’activités économiques ne peuvent être libéralisés. Le service public doit être préservé, au même titre que l’économie sociale et solidaire doit être promue. La transition écologique et énergétique doit être mise en avant pour créer de l’emploi et diminuer nos empreintes environnementales.
Cette volonté de changement est déjà amorcée au niveau local. Nous avons commencé à discuter avec vous sur la ville. Nous poursuivrons notre action par des rencontres dans les différents quartiers, ainsi que par l’organisation de réunions thématiques.

 

O. Daniel, J. Gobert, C. Kastelyn, L. Kazarian, S. Sarr, C. Thépaut, T. Babec,
S. Delestaing, C. Guédou, S. Russo

 

GROUPE ÉCOLOGISTE - LES VERTS

GROUPE D'OPPOSITION CHAMPS TOUS ENSEMBLE

Texte non parvenu

 

La violence, ce n'est pas la RÉpublique

Notre société repose sur le respect des lois de la République. Rien ne nous est plus éloigné que le sinistre slogan "Il est interdit d'interdire" alors que fixer des limites est l'essence même de la Démocratie et des relations humaines. Pour nous, rien ne légitime ou ne justifie la violence qui malheureusement s'installe dans le pays.
Certes, nous pouvons comprendre les légitimes revendications et la colère mais nous n'admettrons jamais les dérives haineuses et le vandalisme et nous sommes sidérés et inquiets de constater l'impuissance du gouvernement à assurer l'ordre républicain lors des manifestations qui attirent les casseurs.
Nous n'admettons pas non plus de nous habituer à la délinquance, aux agressions physiques, verbales qui sont la conséquence du laxisme qui amène à une impunité inacceptable.
Les forces de l'ordre font un travail remarquable que nous soutenons en tant qu'élus et citoyens: habitants, parents, commerçants…car, que ce soit au niveau national ou local, rien ne peut se concevoir lorsque la sécurité n'est pas assurée.
Des réponses sont possibles qu'elles soient sociales, éducatives, citoyennes mais aussi sécuritaires: Police municipale, vidéo- protection à Champs et ,en ce qui nous concerne, loin des bavardages imaginés pour gagner du temps et détourner l'attention, nous ce qui nous importe, c'est d'agir avec détermination car la violence, ce n'est pas la République. Ca suffit!

 

ERIC BITBOL - CHANTAL JEUNESSE - JEAN PATRICK MARTY - AGNES MIQUEL - EMMANUEL PEREZ - DOMINIQUE MOEBS - BERNARD CHAMPES

 






Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité

Flux rss    Haut de page

© Mairie de Champs-sur-Marne  |  Contact  |  Plan du site  |  Mentions légales  |  Accessibilité